Non classé

Mines : la Guinée enregistre des progrès significatifs après une évaluation de l’ITIE

Au terme d’une évaluation qui a démarré depuis le 1er juillet 2018, « la Guinée a enregistré des progrès significatifs dans la mise en œuvre des normes ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) », rapportent les dources officielles. L’annonce a été faite ce vendredi 15 mars par le secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, Sadou Nimaga au siège du département à Kaloum.

D’après Sadou Nimaga qui est également le président du comité de pilotage de l’ITIE-Guinée, le Conseil d’Administration de l’Initiative pour la  Transparence dans les Industries Extractives a félicité le gouvernement guinéen et le groupe multipartite pour les progrès accomplis dans le renforcement de la gouvernance dans les industries extractives.

« La décision référencée ‘’2019-17/BM-42’’, relève que dans le contexte d’un secteur minier en plein essor, le Conseil d’Administration estime que l’ITIE Guinée est en mesure de jouer un rôle clé en appuyant la poursuite de réformes et en diffusant des informations destinées à alimenter un débat public sur la gouvernance des ressources naturelles », a-t-il rappelé dans un communiqué.

Poursuivant, M. Nimaga a rappelé que « le Conseil d’Administration de l’ITIE a émis un avis sur les performances de la République de Guinée sur 28 critères d’évaluation  de l’ITIE. »

« Le pays a réalisé des performances au-delà des attentes pour l’exigence sur la publication des contrats, et inadéquates pour la seule exigence relative à la gouvernance du Groupe Multipartite ITIE. Au terme de l’exercice, les progrès accomplis par le pays ont été jugés au moins satisfaisants pour vingt critères d’évaluation, et significatifs pour sept autres. Les progrès ont donc été jugés au moins satisfaisants pour 71% des exigences évaluées », a-t-il affirmé.

Il faut par ailleurs souligner que le Conseil d’Administration de l’ITIE a félicité les parties prenantes pour avoir non seulement amélioré l’exhaustivité et la qualité de la déclaration mais aussi, pour avoir renforcé la transparence dans les procédures d’octroi des licences, du registre des licences et des divulgations soumises par les entreprises d’État.

« Le Conseil d’Administration a particulièrement apprécié les efforts que la Guinée a déployés afin de dépasser les exigences de la Norme ITIE sur la publication des contrats miniers sur le portail prévu à cet effet », a-t-il fait savoir.

Plus loin, Sadou a déclaré que le Conseil d’Administration de l’ITIE s’est convenu que le gouvernement devra prendre huit (8) mesures correctives pour poursuivre l’amélioration de la gestion du secteur minier. « L’application de ces mesures sera évaluée lors d’une deuxième validation dans 18 mois », a-t-il annoncé. Avant d’ajouter que le comité de pilotage de l’ITIE proposera un plan d’actions incessamment au ministère des Mines et de la Géologie pour la mise en œuvre de ces mesures correctives.

« Malgré les défis à relever, ces résultats démontrent les progrès significatifs réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de la politique minière engagée depuis 2011  par le président de la République, Alpha Condé », a-t-il laissé entendre.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer